Mouillage au coeur de la forêt primaire.

Le vide, le silence, et les terres sauvages sont des valeurs qui disputeront bientôt à l’or sa suprématie. En longeant pour la première fois la cote sud de Madère, tu passerais volontiers un petit coup de brosse pour nettoyer le littoral des temples érigés à la gloire du tourisme indolent pour ne garder que les cicatrices brutes des falaises qui nourrissent une végétation qui pleure en silence toute sa moiteur vers l’océan.

Pourtant, ici, le relief a montré ses dents de pierre et sorti les griffes végétales et la team mal inspirée des Lafarge et Vinci ne gagnera pas partout, même si l’île est un tapis de jeu extraordinaire pour jeune ingénieur en génie civil, tout fou à l’idée de multiplier encore la panoplie des ponts, tunnels et rocades qui sillonnent et perforent un paysage peu coopératif avec le développement automobile.

Une fois délicatement repoussées ces hordes de dauphins collants, cap sur Funchal !
Funchal et ses vieux quartiers…
l’environnement du port, plus proche de la Suisse que de la Bretagne.
Allez, debout, ce n’est pas à Funchal que Madère garde ses secrets…
Dis bonjour aux divinités locales… (tu te souviens du renard de Lisbonne et du longues oreilles de Porto ?)

Camara de Lobos, « chambre des loups ». Pas celui du chaperon rouge mais des loups de mers, les phoques moines.

Camara de Lobos, villégiature inspirante de Churchill
Et où tu peux croiser des stars à coup sur !

Pour rentrer dans le vif de Madère, tu dois préalablement présenter tes plus plates excuses à la Fiat Panda de location qui va hisser famille et bagages de 5 à 1700m d’altitude, ce qui place ce trop peu valorisé véhicule au moins au niveau de la croisière jaune au panthéon de l’héroïsme automobile. Mais si la technologie italienne a été au bout de sa vie, comme disent nos ados, elle n’a pas failli et nous a ouvert bravement les portes du monde sauvage.

De la plage à ici en 45 mn
un garde forestier pas commode…
Encore des divinités !
Caldeiroa Verde

Entre avec humilité dans ces marches sylves, petit humain, respire profondément et prends confiance, la nature gagnera toujours. 1500 espèces végétales dont les deux tiers sont endémiques veillent sur le sanctuaire de Madère et ont conclu une alliance vitale avec les sommets qui draguent tous ce qui peut se trouver d’humide dans les vents d’Atlantique afin de leur assurer une pérennité hors du temps.

Cette forêt qui condescend à te laisser admirer ses dessous date de l’ère tertiaire et donc à quelque chose près 2,6 millions d’années avant notre ère… Alors, silence, respect, et essaie donc d’approcher une pelleteuse de cet endroit. Hibiscus, agapanthes, bougainvilliers, fougères géantes, lichens, euphorbes et autres vipérine auront tôt fait de digérer l’engin en silence, pelle et bielles dissoutes dans l’humus et les roches fragmentées.

Possible que le réalisateur d’Avatar soit venu par ici…
Oui, le confinement scolaire est de mise aussi ici !

Ici, la marche en montagne nécessite de se baisser avec humilité régulièrement si tu ne veux pas que la roche te fasse courber l’échine brutalement. Les sentiers suivent le tracé des levadas, 1000 km de canaux d’irrigation et tunnels creusés par des gars à qui ont n’avait pas demandé leur avis. On a bien tentés de prendre tous les tunnels marqués interdits mais on a fait demi-tour avant d’en trouver le bout, on n’est pas des nains ! (et on avait peur du noir…)

Régression ou progression éducative ?
L’eau cristalline chute, l’homme tente de s’élever, mais par ou faut-il aller ?
Caldeiroa del infierno
Ascension du Pico Ruivo
ou du Mordor, comme tu veux…
Parce qu’il faut bien laisser sa trace.

Un grand merci à Michel et Tatiana, producteurs engagés bien connus du marché bio de Trentemoult pour nous avoir accueilli dans leur petit refuge dans les hauteurs de l’ile. Qu’ils puissent profiter de la sérénité de l’endroit pour y exercer leur talent de maraîchers et d’arboriculteurs, en harmonie avec leur sol et leur convictions.

épisode suivant: school onboard

6 commentaires

  1. aubertgilberte · novembre 5

    Un régal cette lecture et ces photos en temps de confinement !
    Merci

    J'aime

  2. hono · novembre 5

    Continuez de nous faire rêver et voyager !
    Magnifiques photos (enfin une photo de Laurent et Aurélie 🙂 ) et superbe plume Laurent. Wiwi a raison, tu vas pouvoir sortir un bouquin à la fin de votre voyage !

    Bises à tous les loulous

    J'aime

  3. PASCAL BRUNO BODY · novembre 5

    Chacun son tour de faire l’artiste. Je me rappelle de Laurent dessinant Olbia à Horta. C’était en …il ya longtemps!
    La relève est prête. Bravo!
    Trop discrets sur les photos Laurent et Aurélie (même si les enfants montrent de beaux sourires).
    Biz
    Pascal

    J'aime

  4. Pol Corvez · novembre 7

    Vos photos me rappellent notre séjour à Camara de Lobos l’an passé. J’espère que vous avez découvert les petits bars si sympathiques fréquentés seulement par les locaux dans les ruelles un peu à l’écart des hordes de touristes.
    By the way, I’ve been impressed by the wealth of the technical vocabulary that the kids know (Atlantic School episode). May the winds be with you all!
    Pokoù deoc’h holl…
    Pol

    J'aime

  5. Salut la famille! Quel blog! bises Pierre

    J'aime

  6. mariegrelichehotmailcom · novembre 10

    Encore une fois, somptueux. Les photos, le récits et les beaux sourires de cette belle famille « Robinson »… me font voyager. MERCI ! Ca fait un bien fou.
    Je pense également qu’un livre sur cette inoubliable aventure va devenir une obligation « thérapeutique » 🙂
    Bisous à tous les 5

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s